Charlotte et la formation

vendredi 8 octobre 2021, par Charlotte Duroyon

Depuis mon enfance, j’aime cultiver la richesse de l’intériorité et de l’introspection, associé au plaisir de l’extériorisation et du partage.

Ma pratique de formatrice, comme celle de psychomotricienne, s’appuie sur cet élan.

Et vous, qu’est ce qui vous fait vibrer depuis longtemps, et qui vous permet d’accompagner chacune de le quotidien professionnel ?

L’approche psychomotrice invite à regarder l’individu de façon à trouver ses points d’appuis, ses points forts à partir desquels son potentiel peut davantage s’exprimer, dans une mise en lien entre fonctionnement neurocognitif, relationnel, émotionnel, corporel.
Mon intention première est d’aider la personne à se relier à elle-même, à son potentiel, et "à ce qui vibre à l’intérieur" ; parce qu’alors les élans d’évolution, d’exploration et de contribution au bien-être de soi et des autres se révèlent comme étant naturels, inhérents à la nature humaine.
C’est ce qui se passe dans mon exercice en cabinet libéral.

Il en est de même en formation
 : faciliter l’émergence de ce qui fait vibrer l’équipe, faciliter la prise de conscience, pour chacune, de ses talents : voilà ce qui m’anime profondément.

Je perçois la formation comme une aventure à chaque fois renouvelée, unique, où petit à petit se tissent des liens entre pratique professionnelle, conscience de sa façon d’être et de faire, partage de ses référentiels, apport de repères.
Et lorsqu’on se retourne, on peut s’apercevoir que l’aventure de la journée pédagogique a permis de faire " un pas de côté " par rapport à la vision initiale sur le sujet traité.

“Charlotte Duroyon”