Charlotte et la prévention R.P.S

jeudi 6 octobre 2016, par Charlotte Duroyon

Agée de 15 ans, j’ai découvert un méthode de visualisation américaine avec laquelle j’ai découvert la puissance de notre "mental", tant pour aller davantage vers ce qui nous convient et pour gagner en efficience.

Et c’est alors avec la sophrologie, alors en autodidacte, que j’ai préparé le concours d’entrée en études de psychomotricité.

Pendant mes études de psychomotricienne puis jusqu’à présent encore, je me suis intéressée à des outils de prise de conscience de soi, de relâchement, de centrage : eutonie, Jacobson, Schultz puis sophrologie (formation pro sur 3 ans) viniyoga, yoganidra, vipassana, MBSR...

Ceci s’est couplée avec un intérêt marqué pour les outils de communication dans une intention d’affiner ma façon d’aborder le dialogue.

Enfin, je me suis tournée vers des approches me permettant de réfléchir aux dynamiques de groupe : les formations que j’animais déjà (depuis 2003) constituait pour moi un "terrain de jeu" passionnant pour vivre des relations de groupe uniques, dans une dynamique de groupe à chaque fois unique !

Alors que j’étais formatrice, c’est tout naturellement que je me suis tournée petit à petit vers des thématiques en lien avec les R.P.S, la communication dans le travail, la dynamique d’équipe et la prise de conscience des signaux corporels qui nous permettent de comprendre ce qui fait obstacle à la fluidité dans le travail, afin de pouvoir nous ajuster et faire autrement.

Le sujet, infini, me passionne toujours autant !

Portfolio

“Formatrice et psychomotricienne”