Charlotte et la relaxation

jeudi 6 octobre 2016, par Charlotte Duroyon

Agée de 15 ans, j’ai découvert un méthode de visualisation américaine avec laquelle j’ai alors pris conscience de la puissance de l’interaction de mon "mental" avec mon "fonctionnement biologique".

Puis, j’ai découvert la sophrologie, que j’ai investie comme un outil de préparation pour le concours d’entrée en Ecole de Psychomotricité. Pendant mes études de psychomotricienne, je me suis intéressée à des outils de prise de conscience de soi dans le relâchement ou l’attention est tournée vers le corps : eutonie, Jacobson, Schultz...

Une fois mes études abouties, j’ai eu envie d’approfondir la sophrologie et je me suis formée à l’Ecole Lyonnaise de Sophrologie, alors dirigée par le Dr Marcel, de 2000 à 2003. Je me suis ensuite tournée vers d’autres outils, pratiqués à titre personnel : viniyoga, méditation vipassana, méditation pleine conscience. Je suis revenue vers la sophrologie comme outil professionnel, pour ses apports spécifiques.

Portfolio

“Évoluer en étant bien”