Champ d’action

dimanche 6 novembre 2016, par Charlotte Duroyon

La sophrologie m’apparaît un outil judicieux pour la majorité des demandes à propos :

- d’apprentissage du relâchement : une voie d’accès au lâcher-prise
- de cheminement vers un mieux-être : gestion du stress, des tensions, écoute profonde de soi.
- d’accompagnement dans le changement pour davantage de sérénité : confiance
- de soutien, dans son chemin pour passer de la dépendance à l’indépendance : addictions dont tabac, alcool, drogues.
- d’une meilleure gestion de son énergie, d’un sommeil plus récupérateur.
- d’un travail psychocorporel, pour une relation plus "amicale" avec son corps.
de soutien pour une autorité plus "assise" , dans la relation parents-enfants.

J’ajuste son utilisation en fonction de votre réceptivité et sensibilité, en choisissant d’autres outils de relâchement ou de concentration.

“Évoluer en étant bien”